blocage


blocage

blocage [ blɔkaʒ ] n. m.
• 1547; de bloquer
I(de bloquer,I, 2o) Archit. Massif de matériaux (moellons, briques, pierrailles, mortier) qui remplit les vides entre les deux parements d'un mur. blocaille, remplage. II(de bloquer,II, 2o)
1Action de bloquer. Blocage d'une bille de billard. Blocage du ballon, au football. Blocage des freins. Vis de blocage. Dans un circuit numérique, le transistor passe du blocage à la saturation. Fig. Blocage des prix : mesure économique limitant autoritairement la hausse des prix. ⇒ gel. Blocage du crédit. encadrement. Dr. Minorité de blocage : participation minoritaire dans le capital d'une société par actions, qui permet à ses détenteurs de s'opposer à certaines décisions nécessitant la majorité qualifiée.
2Comportement réactionnel d'un être vivant en période d'apprentissage, caractérisé par l'apparition de troubles émotionnels ou par une régression. Faire un blocage en maths. Psychan. barrage.
3Fait d'être bloqué, de ne plus fonctionner. Blocage d'une articulation. Blocage intestinal.

blocage nom masculin Action de bloquer ; fait d'être bloqué : Le blocage des freins, des négociations. Comportement caractérisé par un refus, une incapacité apparente et provisoire de poursuivre un apprentissage, de réagir à une situation : Avoir un blocage en maths. Incapacité totale à réaliser un mouvement volontaire. Bâtiment Débris de moellons, de briques, maçonnés pour remplir les fondations d'un bâtiment ou pour fourrer l'intérieur d'un mur entre ses deux parements. Chimie Action de transformer un groupement fonctionnel afin de faire subir au composé qui le contient une transformation qui, autrement, détruirait ce groupe fonctionnel. Électronique État d'un circuit dans lequel le courant s'annule lorsqu'une polarisation convenable est appliquée à l'électrode de commande. Métallurgie Interruption du dégagement gazeux des lingots d'acier au cours de la solidification. Météorologie État de la circulation générale caractérisé par l'interruption du courant d'ouest sur une épaisseur considérable de la troposphère. Transports Arrêt de la rotation des roues d'un véhicule provoqué par un coup de frein brutal. ● blocage (difficultés) nom masculin Orthographe Avec un c, à la différence de bloquer. ● blocage (expressions) nom masculin Minorité de blocage, celle qui, dans une assemblée, est suffisante pour empêcher le vote d'une mesure dont l'adoption exigerait une majorité spéciale (par exemple des deux tiers). Blocage des prix, réglementation limitant les prix de certains biens et services au niveau qu'ils atteignent lors d'une période de référence. Condensateur de blocage, condensateur qui, placé dans un circuit, s'oppose au passage des courants continus. ● blocage (synonymes) nom masculin Bâtiment. Débris de moellons, de briques, maçonnés pour remplir les fondations...
Synonymes :

blocage
n. m.
d1./d Action de bloquer. Le blocage des freins.
d2./d Fig. ECON Mesure prise pour assurer une stabilisation des prix. Blocage des prix, des salaires.
d3./d Fait d'être empêché de fonctionner. Blocage du genou.
d4./d Inhibition psychologique, incapacité de surmonter une difficulté. Avoir un blocage à un examen.

⇒BLOCAGE, subst. masc.
A.— Action de bloquer, d'arrêter; résultat de cette action :
1. Les écrous et contre-écrous de blocage doivent être serrés à fond et goupillés.
R. CHAMPLY, Nouv. encyclop. pratique, t. 9, 1927, p. 72.
En partic. Action de serrer à fond pour arrêter :
2. ... les expériences (...) ont montré que l'action progressive des freins produisait un meilleur résultat que le blocage.
L. PÉRISSE, Traité gén. des automob. à pétrole, 1907, p. 43.
3. Une blague que cet arrêt du soleil, que ce blocage de la lune.
A. ARNOUX, Visite à Mathusalem, 1961, p. 234.
JEUX. Le blocage d'une bille de billard (Ac. 1932); cf. bloquer).
Emplois techn.
1. FIN., ÉCON. POL. Blocage du crédit. Blocage des prix, des salaires. Leur maintien à un niveau donné en en empêchant la hausse (cf. BARB.-CAD. 1963) :
4. Assurément, le blocage des prix, des traitements et des salaires ne peut combler aucune des catégories qui y sont soumises.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 577.
2. MÉD. ,,Arrêt brusque de la fonction de certains organes`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Blocage du cœur.
3. PSYCHOL. Blocage affectif. Le fait d'être bloqué dans sa vie affective; arrêt de l'épanouissement de la vie affective.
B.— Action de bloquer, de réunir en bloc; résultat de cette action.
P. méton.
MAÇONN. Pierraille servant à bloquer. ,,Ensemble de petites pierres, de débris de moellons ou de cailloux que l'on jette à bain de mortier pour combler un espace vide, comme par exemple entre les pierres formant les deux parements d'un mur`` (NOËL 1968). Synon. blocaille.
IMPR. Cette feuille contient du blocage (A. MAIRE, Manuel pratique du bibliothécaire, 1896, p. 294). V. bloquer A 2.
Prononc. ET ORTH. :[]. Pour le sens en maçonn., Ac. 1835, 1878 admettent blocage ou blocaille (cf. aussi FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, ainsi que Pt Lar. 1906 et QUILLET 1965). Ac. 1932 enregistre d'une part blocage en soulignant que pour l'archit. : ,,on dit aussi blocaille``, d'autre part blocaille pour lequel elle renvoie à blocage (cf. aussi BESCH. 1845 ainsi que ROB.). Lar. 19e (cf. aussi Nouv. Lar. ill., Lar. 20e et Lar. encyclop.) distingue blocage : ,,Petites pierres, débris de moellons, cailloux qui servent à remplir les fondations`` et blocaille : ,,débris provenant de la taille des pierres dont on fait usage pour le béton``. Cf. encore LITTRÉ et DG, s.v. blocage : ,,menus moellons, petites pierres servant à remplir des espaces vides et à paver des routes`` et blocaille : ,,pierres trop minces, trop peu agrégées pour servir de pierres d'appareil``. GUÉRIN 1892 donne blocage et blocaille ,,syn. de blocage``.
Étymol. ET HIST. — 1. 1547 arch. bloccage « massif de matériaux qui remplit les vides entre les deux parements d'un mur » (J. Martin dans DG); 1549 bloccaille ou bloccage (EST.); 1762 impr. (Ac.); 2. 1845 jeux (BESCH.); 1907 mécan. « action de bloquer (ici les freins) » (supra ex. 2); 1967 fig. écon. (BARR.).
Dér. du rad. de bloquer1; suff. -age.
STAT. — Fréq. abs. littér. :12.
BBG. — Termes techn. fr. Essai d'orientation de la terminol. établi par le Comité d'ét. des termes techn. fr. Paris, 1972, p. 39.

blocage [blɔkaʒ] n. m.
ÉTYM. 1547, archit.; de 1. bloquer.
———
I (De bloquer, I.).
1 Archit. Massif de matériaux (moellons, briques, pierrailles, mortier) qui remplit les vides entre les deux parements d'un mur. Remplage.On dit aussi blocaille.
2 Typogr. || Blocage de lettres, lettres retournées employées provisoirement pour remplacer des lettres manquantes.
———
II (De bloquer, II.).
1 Action de bloquer. || Blocage d'une bille de billard.(1907). || Blocage des freins. Serrage. || Vis, écrou de blocage.
Sports (boxe). Geste qui arrête le coup de l'adversaire.(1905, in Petiot). Football. Action de bloquer le ballon. || Faire un blocage. Arrêt. || Blocage de la balle entre le pied et le sol ( Contrôle). || Blocage de la balle par le gardien de but.
1 Ce premier quart d'heure ne donna rien que des cafouillages sordides devant les buts, des loupés de toutes sortes et des coups francs à n'en plus finir. Dabek n'eut à effectuer que trois blocages sans grand péril (…)
René Fallet, le Triporteur, p. 406.
Action d'immobiliser (une partie du corps). || Blocage du bassin.
(1945, in D. D. L.). || Blocage des prix, des salaires : action de fixer les prix, les salaires et d'en empêcher la hausse.
2 Méd. || Blocage du cœur, ou blocage cardiaque. Bloc (II., 2. : bloc du cœur). || Blocage articulaire : immobilisation soudaine et douloureuse d'une articulation. || Blocage méningé : barrage constitué dans l'espace sous-arachnoïdien par une tumeur ou une inflammation et qui interdit la circulation du liquide céphalo-rachidien ainsi que celle de tout médicament. || Blocage intestinal : arrêt soudain du transit intestinal, généralement dû à une occlusion.
tableau Lexique de la chirurgie.
3 Psychol. Comportement réactionnel d'un être vivant en période d'apprentissage caractérisé par l'apparition de troubles émotionnels ou par une régression.Psychan. Barrage.
2 Le facteur commun aux trois types de symptômes (névrotiques) est donc la disproportion entre l'excitation et la décharge déterminée par l'excès de stimulations externes dans la névrose traumatique, l'interruption du processus de décharge dans la névrose actuelle, le blocage défensif de la décharge dans la psychonévrose.
Daniel Lagache, la Psychanalyse, p. 62.
Cour. || Blocage (affectif), le fait d'être bloqué ( 1. Bloquer, II., 5.).
Brusque inhibition d'une conduite. || Avoir un blocage (pendant une épreuve d'examen, par ex.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • blocage — BLOCAGE, s. m. ou BLOCAILLE, s. f. Menu moellon, petites pierres qui servent quelquefois à remplir le vide qui se trouve dans les murs entre les gros moellons.Blocage, en termes d Imprimerie, se dit d Une lettre mise à la place d une autre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • blocage — Blocage. s. m. ou Blocaille. s. f. Menu moëlon, pierres qui servent à remplir l espace des murs qui est entre les grosses pierres. Ce n est là que du blocage. ce n est là que de la blocaille …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Blocage — Blo*cage , n. [F.] (Arch.) The roughest and cheapest sort of rubblework, in masonry. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Blocage — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Blocage », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un blocage est tout ce qui fait obstacle au… …   Wikipédia en Français

  • BLOCAGE — s. m., ou BLOCAILLE. s. f. Menu moellon, petites pierres qui servent à remplir des fondations, l entre deux des parements d un mur, l intérieur d une pile de pont, les reins d une voûte, etc., et qu on emploie souvent aussi comme pavé. Remplir de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • blocage — (blo ka j ) s. m. 1°   Terme de maçonnerie. Menus moellons, petites pierres servant à remplir des espaces vides et à paver des routes. Remplir de blocage l entre deux des parements d un mur. 2°   Terme d imprimerie. Lettres retournées, et qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • blocage — blokuotė statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. blocking; interlock; interlocking; locking vok. Blockieren, n; Blockierung, f; Blockung, f; Blockverschuß, m; Sperre, f; Sperren, n; Verriegelung, f rus. блокировка, f pranc. blocage, m;… …   Automatikos terminų žodynas

  • blocage — blokavimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. blocking; interlock; interlocking; locking; lockout vok. Blockierung, f; Blockung, f; Sperren, n; Sperrung, f; Verriegelung, f rus. блокирование, n; блокировка, f pranc. blocage, m;… …   Automatikos terminų žodynas

  • blocage — uždarymas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. closing; cutoff; locking vok. arretieren; Sperren; verriegeln rus. запирание, n pranc. blocage, m; fermeture, f; verrouillage, m …   Automatikos terminų žodynas

  • blocage — strigdymas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Svarstyklių svirties nukėlimas nuo prizmės ir jos nedarbinės padėties fiksavimas. atitikmenys: angl. arresting vok. Arretierung, f rus. арретирование, n pranc. blocage, m …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.